Sigma Orionis contrainte de cesser ses activités

EndUne tragique histoire sur la recherche et l’innovation européennes…

Sigma Orionis a, depuis plus de 30 ans imaginé, conçu, souvent coordonné et toujours mené à bien de très nombreux projets ambitieux, surtout dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, ainsi que du soutien à la coopération scientifique et technique avec l’Afrique et l’Asie.

Des projets ayant du sens, s’efforçant d’améliorer les directions et l’impact de la recherche européenne, de servir l’image de l’Europe dans le monde, de modestement contribuer à un monde meilleur.

Nous avons bâti une équipe de collaborateurs passionnés, travailleurs, performants, partageant des valeurs humaines et une éthique professionnelle hors du commun, moins intéressés par des bénéfices financiers que par la réussite des projets. Nous avons au fil des ans respecté les règles de gestion les plus strictes, en dehors de toute malversation, de tout enrichissement personnel.

Nous nous sommes hissés fin 2015 à la place de n°1 des PME européennes en ce qui concerne le programme Horizon 2020 de l’Union européenne soutenant la recherche et l’innovation (en nombre de projets obtenus). Sigma Orionis est donc la PME européenne qui, selon les critères de sélection des offres soumises à la Commission européenne, propose (et mène à bien) les projets les plus innovants, les mieux conçus et à l’impact le plus grand.

Que fait alors la Commission européenne ?

La cite-t-elle en exemple, lui demande-t-elle de partager son expérience et ses bonnes pratiques avec d’autres PME ou d’autres organismes intéressés par le programme Horizon 2020? Non, mais des enquêteurs de l’OLAF (l’Office européen de lutte anti-fraude) sont missionnés pour juger de la bonne utilisation des fonds européens par Sigma Orionis… Pourquoi pas…

Après une enquête de près de 2 ans, l’OLAF n’a mis au jour aucun emploi fictif, aucune fausse facture, aucune dépense somptuaire, aucun enrichissement personnel. Non, rien de tout cela… L’entreprise est irréprochable sur sa gestion, comme le confirme d’ailleurs, année après année, son Commissaire aux comptes, qui décrit l’entreprise comme une « maison de cristal ».

Elle est également irréprochable sur les projets qu’elle a conduits avec les fonds européens : leurs coûts ont été systématiquement jugés corrects par des experts indépendants (des « reviewers ») nommés par la Commission européenne, rendant souvent hommage à la performance et à la qualité remarquables du travail de l’entreprise.

L’OLAF a finalement focalisé sa longue enquête sur l’outil de suivi du temps passé par chaque collaborateur sur chaque projet. Deux ans et de nombreux enquêteurs pour finalement produire un rapport insensé, aux conclusions basées sur des « hypothèses » (sic) et des « extrapolations » (sic) que la justice française a en outre déclaré « établi sur des bases illégales » (sic) !

Malgré tout, la Commission européenne a pris la décision profondément injuste et incompréhensible (basée sur un rapport violant des articles du Traité de l’UE !) de suspendre les paiements « actuels et futurs » dus à l’entreprise, ce qui la contraint aujourd’hui à cesser ses activités et licencier tout son personnel (Sigma Orionis aurait du compter 28 collaborateurs à ce jour).

Est-ce cela la gouvernance responsable ?

La Commission européenne se plaint de ne pas voir assez de PME engagées dans ses programmes de recherche et d’innovation mais elle combat violemment celles qui réussissent ? Elle dit soutenir les efforts des acteurs économiques européens mais elle détruit allègrement des dizaines d’emplois ?

Le Chief Scientific Officer de la Commission européenne, écoutant l’un des mes exposés, m’avait cité dans l’un de ses tweets : « EU not just delivering peace and prosperity, also research and innovation ; the EU brings us together ».

J’avoue aujourd’hui croire un peu moins à l’Europe, à ses valeurs, à son avenir…

Roger Torrenti

Fondateur de Sigma Orionis

Tweets

Newsletter

Subscribe to stay in touch with Sigma Orionis projects and initiatives.

© Sigma Orionis 2014 - Sitemap - Mentions Légales